• Les créatures de la mer les plus dangereuses

    Le poisson-lion

     

    Le poisson-lion (©AP)

     

    On pourrait comprendre les amateurs de poissons qui se tiennent loin d'une créature qu'on nomme «poisson-lion». Cependant, c'est loin d'être le cas. Le toxique poisson-lion est pourtant très beau et bien populaire. Bien qu'aucun décès n'ait été signalé jusqu'à présent, cette espèce peut injecter son poison au moyen d'épines dorsales qui causent une douleur extrême à ses victimes.

    Ceux qui choisissent d'avoir un poisson-lion à la maison se doivent d'être très prudents lors du nettoyage de leur aquarium, car une seule petite coupure peut causer des maux de tête sévères et des vomissements.

    Ce poisson, originaire de l'océan Indien et du Pacifique, est un vrai survivant. Leur origine remonte à un incident survenu en 2009, alors qu'un ouragan détruisit un réservoir de Miami, causant la fuite de six spécimens. Ceux-ci se sont ensuite reproduits très rapidement, se sont propagés le long de la côte est des Bahamas et des Bermudes et ont maintenant atteint les Caraïbes. Heureusement, les poissons n'attaquent les gens que lorsqu'ils sont provoqués.


     poisson-pierre

     

    Le poisson-pierre (©Getty)

     

    Contrairement à l'apparence frappante du poisson-lion, le fameux poisson-pierre est un maître du camouflage et peut être pratiquement indissociable d'un rocher au fond de l'océan. Cela les rend extrêmement dangereux, car il est trop facile pour les nageurs et les plongeurs de tomber sur eux de façon inattendue. Ils vivent dans les eaux peu profondes des régions tropicales des océans Pacifique et Indien, qui sont - malheureusement - les principales destinations des amateurs de plongée sous-marine.

    Si vous vous frottez au poisson-pierre pourvu de ses 14 épines venimeuses, assurez-vous de pouvoir faire un saut rapide aux urgences. En plus de la douleur terrible que vous ressentirez, le poison peut provoquer une paralysie, si elle n'est pas traitée immédiatement. L'agonie est réputée être si grave que certaines victimes ont supplié de leur amputer un membre plutôt que de vivre encore un moment en supportant la douleur causée par les épines.


    La méduse-boîte

     

    La méduse-boîte (©Getty)

     

    En Australie, il est courant de voir les sauveteurs porter des collants à leurs bras et à leurs jambes. Bien que ce puisse être un choix de tenue étrange pour aller nager, cela peut parfois leur sauver la vie. Ces collants protègent d'une piqûre de la méduse-boîte, l'animal le plus venimeux au monde. Celle-ci ne fait effet que lorsque le contact se fait directement avec la peau. Au fil des ans, les sauveteurs ont appris que le fait de porter des collants peut les protéger d'une douleur atroce, de vomissements graves ou même de la mort aux mains de ces créatures de la mer meurtrières.


    La raie pastenague

     

     La raie pastenague (©AP)

     

    Ce n'est qu'en 2006 que la plupart des gens ont réalisé à quel point certaines raies pouvaient être dangereuses. L'Intrépide animateur de Crocodile Hunter, Steve Irwin, est décédé après avoir été mordu par l'une de ces gracieuses créatures, qui tuent étonnamment plus de gens chaque année que les requins. Globalement, toutefois, la raie n'est pas agressive et n'attaquera que si on la provoque. Son poison entraîne une douleur extrême et un gonflement, ainsi que de l'infection.


     La pieuvre aux anneaux bleus

     

    La pieuvre aux anneaux bleus (©Getty)

     

    Alors que la plupart des piqûres des créatures présentées dans cette galerie vont provoquer des douleurs immédiates, celle de la pieuvre aux anneaux bleus pourrait sembler relativement inoffensive à première vue. Mais ne soyez pas dupé en pensant que cette attaque est moins fatale que celle de ses homologues plus célèbres.

    Son poison neurotoxique peut progressivement conduire à la paralysie et finalement causer la mort.

    La pieuvre aux anneaux bleus ne mesure pas plus que 20 pouces de long et, comme elle ne représente pas une menace évidente, le danger peut être négligé. Or, il n'y a aucun antidote pour la morsure, donc si vous en rencontrez une, vous feriez mieux de l'éviter.

     


    Le Grand requin blanc

     

    Le Grand requin blanc (©Getty)

     

    Muni de rangées de dents pointues et de mâchoires puissantes, le légendaire Grand requin blanc peut vous arracher la moitié d'un bras ou d'une jambe en une seule bouchée. Évidemment, c'est une créature potentiellement mortelle qui, à bien des égards, est aussi dangereuse qu'il n'y paraît, mais à la fois pas aussi meurtrière que vous ne pourriez le penser.

    Des films comme Jaws ont répandu l'idée fausse que les requins attaquent les humains à la moindre occasion donnée. En réalité, plus de gens sont tués chaque année par des piqûres de guêpes et d'abeilles que par une attaque du plus grand prédateur de la planète. Quand un requin s'attaque à un humain, c'est généralement par accident, confondant probablement un surfeur ou un nageur avec ses proies habituelles, telles que les phoques. Bien que 75% des attaques qui se produisent ne soient pas mortelles, elles peuvent avoir des conséquences graves, telles que des plaies profondes qui conduisent souvent à l'amputation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :