• Cette dimension de l’être que beaucoup recherche et que seuls certains atteignent de façon durable. Les synonymes de sérénité donnés par le dictionnaire sont multiples : sagesse, tranquillité, quiétude, paix, calme, harmonie, confiance. Ils évoquent quelque chose qui tient à la fois de la force, de la pureté, de la paix intérieure.


    Le bouddha méditant dans la position du lotus est l’exemple même de la sérénité. La personne sereine est capable de garder son calme, en toutes circonstances. Il ne s’agit pas d’un calme apparent, d’un calme de façade masquant un état intérieur taraudé par le conflit et la tension. Il ne s’agit pas non plus ou pas seulement d’une sérénité partielle, momentanée, liée à des événements extérieurs qui auraient une influence bénéfique, mais temporaire, sur le moral de la personne. La véritable sérénité, celle qui est totale, est ancrée profondément dans l’être. Elle provient de la force intérieure et est liée à l’absence de conflit interne. L’être serein semble insensible aux passions. Il a vaincu les émotions conflictuelles qui sont à la racine de l’agitation interne. Lorsque la peur et la crainte se dissipent, il devient alors possible de construire la paix en soi. Construire cette paix interne conduit à la maîtrise de soi et la maîtrise de soi affranchit de la souffrance intérieure, vers la paix de l’esprit et la sérénité.


    L’être serein apparaît centré, stable, sans violence. Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles, il semble invulnérable, tant sa force intérieure se projette et rayonne autour de lui. On dit que : « La paix de l’esprit désarme tous les ennemis potentiels ».Cette force, cette stabilité émanent de la puissance de son hara. Ce centre vital situé deux doigts sous le nombril et considéré par les Japonais et les pratiquants d’arts martiaux comme le véritable centre d’énergie vitale de l’individu.
    Le détachement vis à vis des émotions, l’absence de conflit interne sont liés à la puissance de rayonnement d’un autre centre d’énergie vitale, situé lui dans la région du cœur, au niveau du plexus solaire. Les qualités de cœur de la personne émanent de ce centre d’énergie vitale.
    La sérénité se traduit aussi par une ouverture d’esprit, une absence de rigidité. Il découle également de cet état d’être, intuition et clarté d’esprit.
    Comment obtenir la sérénité ?


    Comment vaincre la peur et les émotions conflictuelles puisque l’obtention d’un état de sérénité, de paix intérieure durable ne saurait être possible sans le contrôle de ces deux dimensions.
    La sérénité s’acquiert peu à peu, après plusieurs années d’une pratique régulière des techniques de maîtrise de soi, telles que : la relaxation, le yoga, la méditation, le tai chi, les arts martiaux. Toutes ces techniques ont en commun un travail sur l’écoute de la respiration, le développement de l’énergie vitale et la dissipation de la peur. Le contrôle de la respiration est au centre de la maîtrise de soi. La respiration fait le lien entre le corps et l’esprit et
    la façon dont nous respirons reflète notre état intérieur. Nos différentes émotions, joie, colère, tristesse, peur, qui sont sources de tension et de conflit interne engendrent des rythmes respiratoires totalement différents. Celui qui contrôle son rythme respiratoire, contrôle du même coup ses fluctuations mentales et émotionnelles.

    La respiration irrégulière et superficielle fait place à un profond souffle continu, émanant du hara. Le mental et les émotions sans cesse agités, laissent la place à un esprit clair et calme. L’être instable devient un être centré, bien ancré dans la terre et relié au ciel, maître de lui-même et serein.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique