• La Nasa va dévoiler les entrailles de la Lune

    Les deux sondes Grail ont été mises sur orbite lunaire pendant les fêtes du Nouvel An.

     

    Les deux petites sondes jumelles sont chargées de dévoiler ce qui se cache sous la surface de la lune.
    Les deux petites sondes jumelles sont chargées de dévoiler ce qui se cache sous la surface de la lune.

     

    La Nasa a fêté le passage à la nouvelle année en mettant sur orbite lunaire deux petites sondes jumelles chargées de dévoiler ce qui se cache sous la surface de notre satellite. Partie de la base militaire de Cap Canaveral (Floride) le 8 septembre dernier, Grail-A (Gravity Recovery And Interior Laboratory) est arrivée à bon port un peu avant les douze coups de minuit de la Saint-Sylvestre au terme d'un périple de 4 millions de kilomètres. Elle était rejointe l'année suivante, autrement dit 25 heures plus tard, dans la nuit de dimanche à lundi, par son alter ego, Grail-B.

    «Les sondes spatiales jumelles Grail vont énormément étendre les connaissances sur notre lune et sur l'évolution de notre propre planète», s'est félicité Charles Bolden, l'administrateur de la Nasa, sur le site Internet de l'agence.Cette mission d'un coût de 496 millions de dollars «va réécrire les livres de science sur l'évolution de la Lune», soulignait de son côté Maria Zuber, du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et responsable scientifique de la mission.

    Distantes de 200 km l'une de l'autre, les deux sondes, construites par Lockheed Martin, ne débuteront leurs observations qu'en mars. Le temps pour les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa de les faire redescendre à une altitude très basse de 55 kilomètres. Les scientifiques auront alors 82 jours, durée théorique de la mission, pour établir une cartographie détaillée de la gravitation lunaire en mesurant les infimes variations de vitesse entre les deux sondes. De l'ordre de quelques millionièmes de mètre par seconde, soit la taille d'un globule rouge! Ces mesures d'une précision inégalée permettront de déceler des structures enterrées, comme d'anciens cratères météoritiques aujourd'hui recouverts de lave.

    Les scientifiques espèrent vérifier la théorie selon laquelle la Lune s'est formée après qu'un astéroïde de la taille de Mars a percuté la Terre peu de temps après sa naissance, il y a 4,5 milliards d'années. Ils espèrent aussi comprendre pourquoi la face cachée de la Lune présente un aspect si différent de celle visible depuis la Terre. «Nous pensons que la réponse se trouve à l'intérieur de la Lune», explique Maria Zuber.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :