• La bactérie responsable de la virulente peste noire en 1348 a été trouvée

     

     

    La bactérie responsable de la virulente peste noire en 1348 a été trouvée par des chercheurs britanniques et canadiens.

    Cette pandémie est considérée comme l'une des pires de l'histoire de l'humanité. C'est donc une variation de la bactérie Yersinia pestis qui aurait causé la mort d'environ 30 % de la population européenne au Moyen Âge. Cela représente plus de 50 millions de victimes.

    Établir la responsabilité de la bactérie n'a pas été chose facile. Pour y arriver, le Pr Hendrik Poinar de l'Université McMaster et ses collègues européens ont étudié une centaine de squelettes enterrés au cimetière East Smithfield de Londres, entre 1348 et 1350.

    Les analyses génétiques révèlent nettement la présence de la bactérie Yersinia pestis . La responsabilité de cette bactérie qui subsiste encore de nos jours, mais qui est beaucoup moins agressive, n'avait pas été établie clairement.

    Encore aujourd'hui, la peste emporte quelque 2000 personnes chaque année.

    Précédemment, les tests génétiques faits sur des os de victimes n'avaient pas été retenus, car les échantillons d'ossements étaient soupçonnés d'être contaminés par de l'ADN actuel ou des bactéries vivant dans le sol.

    Cette fois, les scientifiques ont réussi à reconstituer une partie de la composition génétique de la bactérie qui compte un seul chromosome contenant la plupart de ses gènes ainsi que trois petits cercles d'ADN appelés plasmides. Il s'agit d'une molécule d'ADN surnuméraire distincte de l'ADN chromosomique et capable de réplication autonome et qui n'est pas essentielle à la survie de la cellule.

    L'équipe canado-européenne a séquencé l'ADN de ce plasmide provenant des os du cimetière londonien. Il s'est avéré être identique à celui de la Yersinia pestis actuelle.

    Selon les chercheurs, cette découverte indique que cette partie de l'information génétique de la bactérie a peu changé au cours des 600 dernières années. Ils estiment que la variante qui a tué tant d'humains au Moyen Âge pourrait ne plus exister.

    Le détail de ces travaux est publié dans les annales de l'académie américaine des sciences (PNAS).

    Les cas de peste chez les humains sont très rares au Canada. Le dernier cas a été signalé en 1939.

    Le saviez-vous?

    La peste touche aussi bien les animaux que les hommes. Elle est principalement véhiculée par les rats qui la transmettent à l'homme par l'entremise de puces infectées.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :