•  

     

    La prévention n’est pas prioritaire

    C’est trop souvent quand un problème survient que nous accordons de l’attention à notre santé, alors qu’il serait préférable de prioriser la santé préventive plutôt que de fonctionner de façon réactive. La prévention primaire signifie de prendre soin d’avance de notre santé globale, avant qu’un problème ne survienne. Il faut s’assurer de ne pas se concentrer uniquement sur un ou deux comportements sains tout en ignorant d'autres mauvaises habitudes de vie. Par exemple, faire régulièrement de l’exercice, mais manger des aliments pleins de sodium, peut entraîner des problèmes qui sont plus difficiles à traiter au bout du compte.

     

     

     

    Veiller tard le week-end

    Nous nous offrons souvent la récompense de veiller tard vendredi et samedi et de rester au lit samedi et dimanche matin, après une dure semaine de travail. Pourtant, ce cadeau, aussi bénin qu’il semble, est suffisant pour dérégler nos horloges biologiques. Même si vous allez au lit tôt le dimanche soir, vous ne serez pas prêt à dormir immédiatement et vous aurez une journée difficile au travail le lundi.

     

     

    Il faut toujours bien s’étirer

    La plupart des gens s’étirent avant de soulever des haltères, de courir ou de sauter sur le court en croyant que cela réduira leurs chances de blessures et accroîtra leurs performances. Il n’y a en fait aucune preuve qu’une longue série d’étirements pré-entraînement peut réduire la probabilité de blessure. En fait, l'excès d'étirements pré-entraînement peut causer une diminution de la force musculaire. «Pour obtenir une puissance optimale des muscles, des liens privilégiés doivent s’établir entre l'actine et la myosine des fibres musculaires», explique Gerard Recio, un entraîneur chez Twist Conditioning à Vancouver. «Quand on s’étire, on diminue cette interaction.»

    Il est préférable de faire des étirements statiques (maintenir des muscles étirés durant un certain temps), après votre programme de poids. Chez Twist Conditioning, Gerard Recio favorise les étirements dynamiques avant l'exercice. «Le mouvement dynamique prépare le muscle grâce à différentes gammes et différentes vitesses de mouvement», précise l’entraîneur Recio. Ce type d'étirement caractéristique au sport conditionne l'esprit et les muscles en vue de l'activité à venir.

     

     

    Un entraînement de faible intensité brûle plus de graisses

    Les exercices effectués à faible intensité brûlent un pourcentage plus élevé de calories provenant des lipides plutôt que des glucides, tandis que ceux-ci sont préservés pour les activités à haute intensité. Cependant, ce n'est pas une raison pour arrêter de suer. Le nombre total de calories brûlées est plus important que le type de combustible utilisé lors de l'exercice et, en ce sens, il ne fait aucun doute que plus l'intensité est élevée, plus il y a de calories qui sont utilisées. En outre, l'exercice à haute intensité brûle également plus de calories (surtout des lipides) après l'exercice, à cause d'un taux métabolique plus élevé. Alors, ignorez ces zones de brulage de graisses sur votre appareil elliptique et mettez-vous au travail.

     

     

    Il faut utiliser du savon à vaisselle antibactérien

    Les savons et les détergents ordinaires fonctionnent très bien pour laver la vaisselle et les vêtements, pour nettoyer la maison ou vous laver les mains. Les agents antibactériens compris dans les savons et les détergents peuvent mener à la création dans l'environnement de microbes antibiotypes, ce qui peut alors causer de nouvelles infections difficiles à traiter.

     

    Par la Dre Bonnie Henry, tiré de Soap and Water & Common Sense, gracieuseté de House of Anansi Press.

     

     

    Manger cru est toujours meilleur

    La théorie selon laquelle la cuisson des aliments les rend moins nutritifs est un peu surfaite. Les défenseurs des aliments crus préconisent que les enzymes des aliments qui contribuent à les rendre plus faciles à digérer sont détruits par la chaleur. Bien que ce soit vrai, la cuisson brise aussi les fibres, ce qui en facilite le traitement par votre système digestif. Si votre but est d'être plus en santé, vous nourrir essentiellement de fruits et de légumes crus peut même se retourner contre vous.

    Ces dernières années, les scientifiques ont découvert qu’en fait, la cuisson augmente les niveaux de composés importants dans certains fruits et légumes. Par exemple, le lycopène, un antioxydant qu’on retrouve dans les tomates crues, est de cinq à six fois plus présent dans le ketchup, ce qui le rend beaucoup plus utile contre des maladies comme le cancer de la prostate.

     

     

    Il faut éviter les fruits et les légumes en conserve ou surgelés

    Les fruits et légumes frais sont plus nutritifs que les variétés surgelées ou mises en conserve au moment de la cueillette. Toutefois, les aliments qui se retrouvent dans la section des produits frais ont souvent parcouru un long voyage depuis l'instant où ils ont été emballés dans des caisses. Pendant l'expédition et le stockage, les fruits et légumes frais libèrent des enzymes naturelles qui leur font perdre des nutriments.

    En revanche, les usines de transformation surgèlent rapidement les produits frais cueillis, ce qui préserve une grande partie de leur teneur en vitamines et minéraux. Par exemple, une étude effectuée par une université de l'Illinois a permis de constater que les haricots congelés conservent deux fois plus de vitamine C que les haricots frais achetés à l’épicerie. Contrairement à la croyance populaire, la mise en conserve ne prive pas davantage les fruits et légumes d’importantes quantités de nutriments. Alors que le traitement thermique peut réduire les niveaux de certaines vitamines, il y a des aliments, comme les épinards et la citrouille qui, en conserve, affichent des niveaux de vitamine A plus élevés que quand ils sont frais

     

     

    Les muscles pèsent plus que la graisse

    Les entraîneurs réconfortent souvent leurs clients, préoccupés par ce qu’indique le pèse-personne, en leur disant qu'ils ne perdent pas beaucoup de poids au total parce que les muscles pèsent plus que la graisse. Ce n’est pas tout à fait vrai. Une livre de muscle pèse la même chose qu’une livre de graisse. Une livre est une livre. La confusion se situe au niveau de la densité de la substance et non de son poids. Les muscles sont beaucoup plus denses que la graisse, donc, ils prennent moins de place. Ce qui signifie que, plus votre masse musculaire est élevée, plus vous aurez l’air svelte. Alors, continuez à soulever ces haltères.

     

     

    l est bon de s’entraîner juste avant de se coucher

    Même s'il est vrai qu’une bonne séance d’entraînement dans la journée peut vous aider à mieux dormir le moment venu, s’entraîner trop tard le soir peut, en fait, vous fatiguer pour le lendemain. Assurez-vous que vous planifiez votre séance d'entraînement au moins trois heures avant l’heure du coucher pour vous donner une chance de vous reposer et de vous détendre (de la méditation ou une légère séance de yoga pré-sommeil) avant de poser la tête sur l’oreiller.

     

     

    Il faut boire huit verres d'eau par jour

    Il n'y a aucune base scientifique à cette recommandation populaire. Selon l'Institute of Medicine, un homme a besoin d'environ 4 litres d'eau par jour (15 à 16 tasses), tandis qu'une femme a besoin de 2,7 litres (un peu plus de 11 tasses). On obtient facilement ces quantités dans le cadre d'un régime alimentaire régulier, puisque toutes les boissons et beaucoup d'aliments contiennent de l'eau. Pour rester bien hydraté, il suffit de boire quand on a soif.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique